Mots-clefs

, , , , , , , ,

LA COMEDIE-FRANÇAISE S’EXPOSE AU PETIT PALAIS du 13 octobre 2011 au 15 janvier 2012

Et de deux ! Après la très belle et très réussie exposition sur « L’art du costume à la Comédie-Française » qui se tient toujours (jusqu’au 31 décembre 2011) au Centre National du Costume de Scène à Moulin dans l’Allier, la Comédie-Française nous offre aujourd’hui d’admirer une autre partie de son merveilleux patrimoine historique en présentant au Petit Palais à Paris, quelques deux cents œuvres extraordinaires dont la plupart sont inconnues du grand public.

Si nous avions donc pu cet été découvrir le costume de théâtre, cet accessoire indispensable à tout véritable acteur pour son identification au rôle, il nous manquait cependant l’acteur pour lui donner forme et vie.

Grâce à cette nouvelle exposition, c’est maintenant chose faite ! Ils sont tous là, ou presque, et pour notre plus grand bonheur ! Tous ces visages, tous ces noms, pour moi si familiers et si… prestigieux, enfin réunis hors les murs en un seul et même lieu et présentés, ensemble, à tous ! Quelle belle célébration pour la maison de Molière et quel bel hommage rendu à ses gloires !

Et quelles gloires ! Car chacune à son époque a contribué à rendre ce théâtre toujours plus glorieux, plus prestigieux et plus exceptionnel. Et c’est bien de cela qu’il s’agit tout au long de cette visite. Ce qui frappe l’esprit c’est cette exception non usurpée présente dans chaque salle et magnifiée par une mise en lumière douce et intimiste, savamment distillée, qui offre à chacun des visiteurs l’illusion de se retrouver seul avec l’auteur ou son interprète, qu’il soit au travail, en représentation ou tout juste sorti de scène. On suit, acte après acte, époque après époque, le rôle et son costume, tour à tour porté et joué, par l’un puis par l’autre, qui fut élève de l’un et qui sera plus tard peut-être professeur d’un autre. Exception, tradition et fidélité ont permis à cette maison fabuleuse, riche d’acteurs incomparables d’être durant des siècles le premier théâtre du monde. Croyez-moi, on comprend mieux ici pourquoi !

Merci donc à Muriel Mayette, administratrice générale de la Comédie-Française de permettre au Théâtre-Français de renouer avec son passé glorieux, en lui offrant depuis juin, coup sur coup, deux évènements prestigieux d’une grande richesse artistique et culturelle.

Une mention toute particulière pour Agathe Sanjuan, conservatrice-archiviste de la bibliothèque-musée de la Comédie-Française et commissaire de l’exposition qui a réalisé à nouveau un travail remarquable, plein de finesse, de sensibilité et de beauté.

Frédérick Sully

 

Publicités