Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

COLLECTIONNEUR & CHINEUR

N° 217 – 4 mars 2016

THEATRE / HOMMAGE par Claude Franck

MOUNET-SULLY (1841-1916) UNE VIE AU SERVICE DE L’ART ET DE LA TRAGEDIE

C&C - MOUNET-SULLY - N° 217 (4 mars 2016)

Il y a 100 ans disparaissait ce comédien majeur de la Belle Epoque. Retour sur la vie incroyable d’un monstre sacré, sociétaire de la Comédie-Française

Jean-Sully Mounet, dit Mounet-Sully naît à Bergerac en 1841. Prédisposé pour une carrière artistique, c’est comme comédien qu’il va acquérir la notoriété en devenant notamment sociétaire de la Comédie-Française dès 1872 avec un premier rôle, Oreste dans Andromaque. « Monstre sacré », selon la formule inventée par Cocteau pour qualifier Mounet-Sully et Sarah Bernhardt, il l’est à coup sûr pour le théâtre classique et romantique. Il s’illustre au cours de sa longue carrière, notamment dans Le Cid, Hernani, Polyeucte, Ruy Blas, Rodrigue, Othello, Marion De Lorme

Les rôles majeurs qui lui valent une gloire sans égal sont Œdipe, créé en 1881 et Hamlet dont la première se déroule en 1886. Devenu Doyen de la Comédie-Française de 1894 à 1916, il apparaît au cinéma de 1908 à 1914 dans Le Baiser de Judas, Hamlet… en tant qu’acteur mais également metteur en scène pour son fameux Œdipe roi.

Très proche de Sarah Bernhardt

Proche de Sarah Bernhardt, sa partenaire à la scène et à la ville, il est le frère de Paul Mounet, autre comédien célèbre, également sociétaire de la Comédie-Française. Mounet-Sully décède en 1916 en pleine guerre mondiale, ses obsèques n’auront pas l’ampleur qu’elles auraient eue en temps de paix. Sa sépulture se trouve au cimetière Montparnasse à Paris. Il a lui-même sculpté le Haut-relief qui orne son monument funéraire.

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .

EN UNE DE LA PRESSE DE L’EPOQUE

Mounet-Sully apparaît logiquement dans les journaux spécialisés de théâtre, mais aussi dans la presse dédiée à l’actualité générale et les revues satiriques. Les illustrations sont soit des photos, notamment celles de Nadar, Reutlinger, Carjat ou Boyer, mais on trouve aussi des prises de vues sur scène au théâtre antique d’Orange, à Cauterets, ou dans ses grands rôles (Œdipe-roi, Hamlet, Polyeucte…). Ce sont d’ailleurs sur ces images emblématiques que travaillent les caricaturistes en forçant sur les cheveux abondants, les yeux agrandis comme Leonetto Capiello, Sem, B Moloch, André Gill, Robida… Il apparaît également avec Sarah Bernhardt dans les pièces où ils jouent ensemble. Il figure en une de très nombreux titres, comme l’Eclipse, le Petit Journal, Camées artistiques, la Pomme cuite, L’Actualité, la Presse illustrée, Paris Théâtre, le Rire, les Hommes du Jour, Le Trombinoscope par Touchatout

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .

PLUSIEURS STYLES DE CARTES POSTALES

Les éditions de cartes se divisent en portraits dans divers rôles, en clichés pris sur scène, en photos de son château de Garrigues, près de Bergerac et divers lieux qui ont par la suite pris son nom. Mais là encore, figurent nombre de cartes illustrées et caricatures. D’autres montrent des représentations en plein air notamment dans le cadre du Théâtre antique d’Orange, à Lillebonne, Cauterets…

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .

ROI DE LA RECLAME

Chocolat Guérin-Boutron - Mounet-Sully, tragédien

Chocolat Poulain : Mounet-Sully, Ruy Blas

 

 

 

 

 

 

 

 

Si la présence des grandes vedettes est encore discrète dans la publicité d’alors, les deux premiers personnages sollicités massivement pour ce nouveau support sont Sarah Bernhardt et Jean Mounet-Sully. Ils se retrouvent associés à des images de produits dans des gammes d’une grande diversité. Mounet-Sully fait partie des chromos de la biscuiterie LU figurant sur l’album des célébrités ou offerts par le chocolat Guérin Boutron, ainsi que dans les images Félix Potin. Il vante encore les chaussures Incroyable ou Pillot, le vin Mariani, la Gentiane Suze, le Champagne Mercier, les nouilles Ferrari, les chocolats Louit, Grondard, Poulain… Il apparaît le plus fréquemment dans les tenues qui rappellent ses grands rôles, Œdipe, Hamlet ou Patrie de Victorien Sardou, qu’il s’agisse de photos, de dessins, de caricatures, de montages.

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .

DEMANDEZ LE PROGRAMME !

Les programmes de spectacle sont aussi très nombreux, parfois offerts par des journaux comme Le Gaulois ou Le Figaro. Les plus désirables présentent des photos de l’acteur ou prises sur scènes, d’autres se contentent de dessins et les plus simples ne comportent que du texte.

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .

FREDERICK SULLY, SON ARRIERE-PETIT-FILS ET GARDIEN DU PATRIMOINE

Tout à la commémoration du centenaire de la disparition de son aïeul, Frédérick est issu d’une famille forte de nombreux membres de la Comédie-Française : Mounet-Sully, son arrière-grand-père et son frère Paul Mounet, mais aussi son arrière-grand-mère Jeanne Rémy, sa grand-mère Jeanne Sully, son grand-père Aimé Clariond, Jean Weber le parrain de sa mère. Il œuvre ainsi autour de la commémoration du centenaire pour éviter que cet acteur majeur ne sombre dans l’oubli.

Frédérick met encore en valeur les éléments patrimoniaux conservés dans la famille, les fait restaurer et rassemble tout ce qui a pu être édité dans la presse, mais également, les témoignages épistolaires, les cartes postales et photos, les programmes, les petits formats de chansons, les enregistrements sonores, les films du début du 20e siécle, les réclames auxquelles l’image du comédien est associée…

Recherche cylindres et photos

Cette quête immense, car l’acteur était présent partout, permet sans cesse de nouvelles découvertes. Frédérick Sully est toujours à la recherche de tout sur le grand homme, mais particulièrement de cylindres gravés qui ont pu exister ou de films et photos familiales qui ont pu se retrouver dispersés avec le temps, chez des particuliers.
Si vous souhaitez entrer en contact avec Frédérick, écrivez au journal qui transmettra. Vous pouvez aussi le joindre via le site dédié aux frères Mounet : http://mounetsully.com

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .

COMBIEN ÇA COUTE ?

  • Une lettre autographe s’affiche de 30 à 500 € selon le destinataire et la teneur
  • Une affiche de cinéma au format 1,20 m par 1,60 m s’apprécie dans les 2000 € pour Le Baiser de Judas, 500 à 700 € pour Le Retour d’Ulysse.
  • Les petites photos se touchent dans les 25 €
  • Un disque gravite entre 80 et 200 €
  • Une photo de Dornac de la série « Nos contemporains chez eux », atteint les 450 € environ.
  • Pour une carte postale on peut débuter à 1 € environ.
  • Les publicités varient selon leur rareté : 20 € pour un chromo LU à 120 € pour un des Nouilles Ferrari…

Collectionneur & Chineur - Mounet-Sully - N° 217 (4 mars 2016) a Collectionneur & Chineur - Mounet-Sully - N° 217 (4 mars 2016) b

 

 

 

Collectionneur & Chineur - Mounet-Sully - N° 217 (4 mars 2016) c

 

 

 

Collectionneur & Chineur - Mounet-Sully - N° 217 (4 mars 2016) d

Publicités